Témoignage : découverte de la parentalité bienveillante

Le secret des parents les plus bienveillants : la parentalité bienveillante

En devenant maman de deux garçons en même temps, je n’avais aucune idée des satisfactions, ni des désillusions dont j’allais faire l’expérience. Mes jumeaux sont aujourd’hui âgés de trois ans, trois années de joies mais aussi d’amers constats : pourquoi est-ce que je crie autant ? Pourquoi est-ce que je râle tout le temps ? Pourquoi est-ce que j’ai si souvent envie de fuir cette vie dont j’avais pourtant rêvé ?

Parentalité bienveillante

(c) Fotolia

Au fil des blogs, des conversations et des lectures, j’ai découvert la parentalité bienveillante. J’ai commencé à mettre en pratique certains principes, comme l’accueil des émotions, ce qui me permettait de voir du mieux dans l’atmosphère familiale. Mais au bout de quelques jours, je voyais mes bonnes dispositions s’essouffler et je recommençais à être la mère tendue, parfois exaspérante, que je ne voulais surtout pas devenir.

 

 

Pourquoi certains parents sont-ils plus aptes à pratiquer la bienveillance en famille ?

Comment font-ils pour ne pas se lasser ?

Traversant une période de vie particulièrement difficile, j’ai commencé une thérapie. Au fil des séances, j’ai commencé à réaliser à quel point de nombreuses tensions et guerres intérieures étaient directement liées à un impitoyable perfectionnisme et de fortes exigences envers moi-même.

 

Et si, pour mieux aimer ses enfants, il fallait d’abord s’aimer soi-même ?

Et si, pour mieux accueillir leurs sentiments, il fallait commencer par accueillir les siens ?

Et si, pour être un parent bienveillant, il fallait avant tout être bienveillant envers soi ?

 

Ce questionnement a bouleversé ma vie intérieure, ma relation avec mes fils et ma relation avec mon mari. Les grands principes de la parentalité bienveillante, j’ai décidé de me les appliquer d’abord à moi-même. Je m’accorde donc le droit de ressentir des émotions, d’avoir des désirs, d’être écoutée, d’être reconnue. Je m’accorde le droit d’être imparfaite, de faire des erreurs, d’avoir besoin de me reposer. Je m’accorde le droit d’être moi, et pas seulement une mère épuisée, harassée.

 

Devenir parent est une occasion en or pour prendre sa vie en mains.

La parentalité bienveillante est avant tout une attitude bienveillante, qui porte en elle l’incroyable capacité de changer mes émotions, mes pensées, mes paroles, mes relations, mes habitudes, mes actions… Bref ma vie.

 

Les parents bienveillants sont avant tout des personnes bienveillantes.

Et s’il est vrai que “charité bien ordonnée commence par soi-même”, je crois bien avoir percé leur secret : pour mieux aimer leurs enfants, ils commencent par s’aimer eux-mêmes… Certainement le chantier le plus accessible, mais aussi le plus complexe que l’on puisse entreprendre.

 

En 2012, Hélène Bonhomme vit la naissance de ses jumeaux comme un tsunami. Se sentant un peu désarmée face à cette vie de maman dont elle avait pourtant rêvé, elle décide de partir à la recherche de contenus pertinents sur l’art d’être une maman qui aime sa vie au XXIème siècle. C’est ainsi que voit le jour le site Fabuleuses au foyer. Car malgré les aléas du quotidien, chaque femme est unique et fabuleuse !

Hélène BONHOMME pour l’association Oze

www.fabuleusesaufoyer.com

www.art-de-vivre-en-famille.fr

Fabuleuses au Foyer

Pour ne plus rien manquer sur
l'éducation positive
Inscrivez gratuitement votre adresse e-mail dans notre liste VIP 
et recevez tout de suite votre ebook gratuit !
Recevoir mon ebook gratuit et vos dernières nouvelles
Non, merci
close-link

Inscription gratuite

Je veux voir gratuitement 
les 11 webconférences exclusives !
Fermeture des inscriptions dans :
Voir les webconférences
close-link

Pin It on Pinterest

Share This