Seule ? La solitude de la maman Solo en question (1/4)

Vous avez pris la décision ou vous l’avez «subi». Et là, maintenant c’est fait. Vous vous retrouvez seule dans une maison à demi-meublée ou dans une voiture avec un bric-à-brac de tout ce qui n’a pas pu aller dans le camion de déménagement. Seule. Face à ce premier constat et cette première évidence entre soulagement et abattement ou un mélange des deux, y a-t-il une autre réalité?

 

Je me rappelle ce sentiment mélangé entre un « ouf ! c’est fini » et « hou là là ! mais comment vais-je faire? »
Et là, une avalanche de comment je vais faire, seule, toute seule ?

Et pendant que je conduisais vers mon nouveau lieu de vie, 25 kilomètres plus loin, la situation m’apparait dans toute sa crue réalité. Je suis seule pour tout maintenant.

Seule pour les enfants pour les conduire à l’école.
Seule pour tout faire : la cuisine, les courses, le ménage.
Seule pour  m’occuper de tout.
Cela semble soudain trop. Trop lourd. Trop.

Le temps du voyage, une demi-heure  et une frontière (symbolique??) plus loin, ma vision des choses s’est un peu modifiée : mes parents, mon filleul et mon fils m’attendaient… Et je me suis sentie plus entourée et un peu moins seule.

Ce que j’essaie de vous dire à travers ce petit bout d’expérience, c’est que bien entendu mon ressenti, mon sentiment de solitude était juste et réel mais que  la réalité a fait en sorte que cela s’est modifié un peu par la suite.

maman solo - seule

© Michael Ireland – fotolia

Sentiment de solitude : une nouveauté ou pas ?

Et puis j’ai réfléchi les jours d’après : dans la vie que je venais de quitter, n’avais-je pas été seule ?
Seule pour m’occuper des enfants, les réunions à l’école, les rendez-vous chez le médecin, les bobos du quotidien.
Seule pour les courses, le ménage.
Seule pour des tas de choses en fait.

Et c’est aussi ce que je voudrais vous demander : dans votre vie d’avant, vous vous sentiez comment ? Alors peut-être que ce n’est pas juste cette situation nouvelle qui crée ce sentiment de solitude.

Disons que maintenant «géographiquement» vous êtes seule, dans votre maison, dans votre nouvel appartement. Mais vous n’allez pas vivre pas sur une île déserte (enfin, je suppose!).

 

Les soutiens possibles pour se sentir moins seule.

Regardez autour de vous. Et peut-être allez-vous voir qui vous entoure et qui peut vous soutenir ou vous aider ? Il y a bien sûr la famille ou les amis et la famille de cœur ou encore les voisins ou des personnes plus âgées qui ont du temps libre. Regardez autour de vous vraiment.

Il y a peut-être des mamans  solos, des papas solos  qui pourront vous aider pour les gardes d’enfants (échanges de services…)

Il y a peut-être des parents bienveillants qui comprennent et qui sont disponibles  pour les trajets école-maison ou les jours de vacances, les journées pédagogiques.

 

Regardez autour de vous. Cette solitude, vous la ressentez ; elle est tout à fait «juste» et compréhensible, mais dans la vie «réelle» peut-être allez-vous avoir de bonnes surprises et des opportunités de soutien. Faites confiance à la vie : les solutions existent, même si vous ne lez voyez pas maintenant ou tout de suite.

Je peux vous dire qu’avec le recul, j’ai toujours eu l’aide pour les trajets école-maison et pendant 7 ans alors que nous habitions à 25 kilomètres de leur école, dans un autre pays et dans une région rurale : pas de métro et peu de bus. Les enfants ont continué leurs études dans la même école et donc avec leurs copains tout leur primaire, leur secondaire et la suite également.

Cela demande de l’organisation et un peu de «jonglage» entre les moyens de communication disponibles : train ou bus, les disponibilités de maman solo-chauffeur ou taxiwoman, les possibilités de l’un ou l’autre parent… Mais c’est possible. Gardez toujours à l’esprit que c’est possible, qu’il y a des solutions. Ce ne sera peut-être pas facile, tout de suite mais petit à petit vous vous sentirez plus entourée et donc moins seule.

Regardez autour de vous. Sortez de votre isolement.

Pensez aussi que parfois des soirées plusieurs mamans solos (et/ou papas solos) avec enfants, c’est important. Animé sans doute ! mais ressourçant. C’est parfois plus facile de passer une bonne soirée avec le double d’enfants qui jouent ensemble que 2 ou 3 enfants, les vôtres et vous seule !!

 

Alors maman solo, seule ?

Peut-être pas tant que cela après tout.
C’est tout ce que je vous souhaite de trouver du soutien et de l’aide pour qu’enfin vous vous sentiez un peu ou  beaucoup moins seule.

A très bientôt.

 

Roselyne MOUROT pour l’Association Oze
www.accords-equilibre.fr
http://www.art-de-vivre-en-famille.fr/

Pour ne plus rien manquer sur
l'éducation positive
Inscrivez gratuitement votre adresse e-mail dans notre liste VIP
Oui, je veux recevoir de vos nouvelles
Non, merci
close-link

Pin It on Pinterest

Share This