Femme ? Pas le temps, je suis maman solo (3/4)

Femme ? Pas le temps, je suis maman solo.

Un peu «provoc» ce titre? Peut-être ou peut-être pas. Après le tsunami de la séparation, vous voilà sans doute débordée voire coulée sous les démarches ou d’autres réjouissances non amusantes ou stériles. Oserais-je dire lessivée ? et pas que par les lessives… Bref, où en êtes-vous avec la féminité, la vôtre, avec votre vie de femme. Présente ou reléguée au fin fond d’un tiroir entre un string oublié et une nuisette abandonnée ?

 

Femme, vous  avez dit femme ? Mais je suis maman solo.

Maman solo: revenons à ce terme qui indique bien votre statut du moment.

Maman certes. Maman d’un jour, maman toujours.

Ok vous avez raison. Etre maman, c’est un travail à temps plein, à plein temps.

Enfin correction : une fois qu’on est maman, on ne peut plus revenir en arrière, renvoyer le «paquet» à l’expéditeur (en plus, il a déménagé!) et faire comme si rien n’avait existé.

Vous êtes maman, je vous l’accorde. Mais n’êtes-vous que maman?

Autrement dit : vous et maman est-ce la même chose? la même personne ? Vous et Maman ?

N’y a-t-il pas en vous une autre partie enfouie? Intime? Vous.

Vous Femme. Vous Béatrice, Isabelle, Nathalie… (toute ressemblance avec une personne ayant existé est tout à fait fortuite et volontaire.)

Vous êtes aussi une femme.

Vous êtes encore une femme.

 

Si je prends un ton léger, ne m’en veuillez pas. Le sujet est délicat, lourd peut-être ou encore difficile. Pour certaines et j’en ai fait partie, longtemps un divorce ou une séparation ne se balaie pas d’un revers de la main.

Même si le «divorce» a été consenti de part et d’autre, il persiste parfois une blessure : sentiment d’échec. Parfois sentiment de honte ou d’impuissance. Le sentiment d’avoir été manipulée ou trompée.

Vous vous  êtes peut être sentie blessée en tant que femme. Et l’envie de reporter toute votre attention, tout votre amour à donner sur vos enfants.

 

Mais au fond de vous vous savez bien que cela ne peut pas durer : vous pouvez être maman solo  ET  femme.

 

Maman solo et femme.

Que faites-vous pour vous en tant que femme ? Ou qu’allez-vous faire ?

Pas le temps. Trop de travail.

Débordée ? Fatiguée ? Vous pouvez relire l’article «Maman solo» du mois dernier. Et je vous en prépare un autre : «éééépuiséée»…

Alors il est temps, plus que temps de penser à vous en tant que femme.

L’importance de prendre soin de soi, surtout quand «tout va mal», quand «rien ne va» ou, pour de vrai, que peu de choses vont bien.

 

Première suggestion : les cheveux, la coiffure.

Quand j’ai divorcé, j’ai choisi un coiffeur d’une enseigne célèbre et connue. Il a su me faire une nouvelle tête : changement de tête pour une nouvelle vie.

Reconnectez avec le plaisir d’être belle pour reconstruire votre estime de vous-même et renouer avec votre image de femme jolie et coquette. C’est important voire indispensable. Et pour la petite histoire, si j’ai changé de vie plusieurs fois depuis, je n’ai pas changé de coiffeur ; car il sait adapter ma « tête» à ma nouvelle vie.

 

Une autre suggestion conseillée par une amie à l’époque: «pour se sentir bien, rien ne vaut un beau soutien-gorge rouge ». Conseil surprenant certes mais que j’ai suivi un peu incrédule. Et ça marche !! Choisir des sous-vêtements avec soin et aux couleurs vives, c’est un autre pas vers votre reconstruction de femme.

Mettez de la couleur dans votre intimité, dans votre vie de femme. Et c’est une bonne façon de commencer la journée puisque ce sont les premiers vêtements que l’on enfile le matin.

Lingerie donc, lingerie vive pour un changement de vie plus légère, plus vive et plus colorée. Et pour vous sentir pleinement, irrésistiblement femme.

 

Femme, oui mais aussi maman.

Femme, oui mais quelle femme ? Vous avez le choix. Tous les choix sont possibles pourvu que ce soit le vôtre.

Vous êtes une femme libre. Libre d’être vous-même. Libre. Mais il y a des choix discutables, osés. Ne vous perdez pas de vue en route. Vous pouvez faire des « essais», mais il y a parfois des erreurs qui coûtent cher. D’où l’importance de faire un choix «réfléchi» ou de préférer la discrétion. Je veux parler bien sûr de votre vie affective ou sentimentale.

Car si dans ce cas, je vous invite à vous relier à votre féminité, je vous demande en même temps de ne pas oublier votre rôle de maman et donc d’éducatrice et de modèle. Nos enfants nous regardent, nous observent, de loin parfois. Et il est important de nous comporter en adulte référent, conscient et responsable. Non, non, ce n’est pas forcément triste et insipide.

Nos enfants grandissent et, à l’adolescence, il peut y avoir des excès, des exubérances. Il se pourrait qu’ils vous resservent une histoire, un fait qui se retourneraient contre vous, contre votre autorité ou les règles que vous voulez donner. Je peux vous assurer que pour ce genre de détails, les enfants ont de la mémoire.

 

Vous pouvez être maman et être femme. C’est important pour votre équilibre et pour l’image que vous donnez à vos enfants, garçon ou fille, qui leur servira aussi dans leur vie d’adulte, l’image d’une femme heureuse et épanouie avec des valeurs claires et précises. On en reparle?

C’est ce que je vous souhaite de tout cœur.

Vous vous sentez seule ? Découvrir notre article sur la solitude de la maman solo.

A très bientôt.

 

Roselyne MOUROT pour l’Association Oze

www.accords-equilibre.fr

www.art- de -vivre-en-famille.fr

Pour ne plus rien manquer sur
l'éducation positive
Inscrivez gratuitement votre adresse e-mail dans notre liste VIP 
et recevez tout de suite votre ebook gratuit !
Recevoir mon ebook gratuit et vos dernières nouvelles
Non, merci
close-link

Inscription gratuite

Je veux voir gratuitement 
les 11 webconférences exclusives !
Fermeture des inscriptions dans :
Voir les webconférences
close-link

Pin It on Pinterest

Share This