La nature et ses dangers : un bienfait pour l’enfant

Dans un monde où tout devient aseptisé pour nous protéger, le plus épanouissant des apprentissages est le plus salissant : explorer la nature et ses merveilles ! Quitte à rentrer un peu boueux…

Le printemps est là ! Les oiseaux chantent, les fleurs éclosent, les insectes se démènent… Et nos enfants ont les yeux rivés sur leurs écrans. Les professionnels s’alarment. Le taux d’exposition aux écrans ne cesse d’augmenter, diminuant ainsi l’activité physique de nos marmots… Après tout, courir dans la forêt paraît moins alléchant qu’explorer tout un monde virtuel aux graphismes épatants. Comment sortir de cet engrenage ? Faut-il faire comme les parents d’Hansel et Gretel ?

 

La science confirme le bon sens

natureDes scientifiques écossais ont démontré que le sport dans une forêt ou un parc au moins une fois par semaine décuple de 50% le bien-être. Contrairement à un sport d’intérieur. Jouer dehors favorise un sommeil de qualité et l’appétit, par une agréable dépense physique. Lorsque l’enfant n’est pas assez en contact avec la nature, le risque d’une allergie augmente. Car certaines bactéries utiles au système immunitaire sont surtout présentes dans les bois et les fermes. Des chercheurs espagnols ont eux constaté que les écoliers entourés d’espaces verts mémorisaient mieux que les autres. Tandis que d’autres études ont montré que les enfants qui jouent à l’extérieur subissent moins de stress et sont moins agressifs que les enfants qui jouent à l’intérieur.

 

 

Un processus d’apprentissage

L’environnement naturel offre aux enfants des opportunités uniques d’apprentissage, de créativité, d’estime de soi, de maîtrise de son corps. Et permet de se reconnecter à ses sensations. L’enfant s’imprègne de la nature et de sa sagesse : l’humilité, l’émerveillement, la générosité, la patience, la liberté, la paix, etc.

Lorsque les enfants peuvent bouger dans ces environnements et les explorer, cela augmente leurs habiletés physiques. Dans la nature, les choses sont imprévisibles et il est difficile d’éviter un genou éraflé ou un peu de boue. Permettre à nos enfants de vivre ces expériences est un cadeau ! Pensez à la façon dont les bébés apprennent à marcher. Ils ne marchent pas juste en se relevant un jour. Mais grâce à beaucoup d’essais et un bon nombre de chutes. Tout est progressif et les genoux éraflés font partie intégrante du processus d’apprentissage.

Source d’activités et d’expériences variées pour l’enfant, la nature participe à son développement harmonieux en lien avec son environnement. Jouer dans la nature est une source d’apprentissage infinie. C’est aussi une manière de nous connecter à cet écosystème, et d’être sensibilisé à son importance. Puisqu’il est difficile de vouloir protéger quelque chose que l’on ne connaît pas.

 

Explorer le potentiel du monde !

naturePour apprendre à connaître la nature et ses 1000 merveilles, pléthore de possibilités s’offrent à nous : se balader en forêt, explorer une montagne, nager dans l’océan, construire une cabane, camper en plein air… Vouloir se plonger dans l’environnement est aussi l’occasion d’activités en famille ! Un enfant sera ravi d’apprendre à faire des ricochets pendant un pique-nique au bord d’un lac. Ou de manger les légumes qu’il a cultivés avec ses parents dans un petit potager. Un jardin n’est d’ailleurs pas nécessaire pour dévoiler la beauté de l’environnement à ses bambins. Quelques pots sur un balcon suffisent. La plupart des villes disposent aussi de jardins partagés et de parcs qui égaieront nos journées.

Ces explorations ouvrent la possibilité de découvrir des animaux, des insectes, et des végétaux. On peut proposer plusieurs jeux pour pousser à cette découverte :

  • Le jeu des odeurs : placez les participants en cercle, les yeux bandés, et faites passer successivement sous le nez de chacun un élément de nature (fleur, mousse, terre, sapin, thym, foin, fenouil sauvage…) à deviner
  • Le classement des fleurs : demandez aux joueurs de récupérer un maximum de fleurs différentes, puis invitez chacun à classer ses trouvailles selon leur forme (en cloche, en soleil, ébouriffée, en parapluie, en trompette, …)
  • La course aux légumes : dans un potager ou un jardin partagé, faites le tour du lieu avec les joueurs pour identifier légumes et plantes aromatiques, puis donnez à chacun un lot d’étiquettes portant les noms des plantes nommées, et demandez-leur de les retrouver

 

Combiner découverte de la nature et lecture

Pour renouer les liens entre les enfants et la nature même par mauvais temps, on peut se tourner vers le magazine PLUM (www.plum-magazine.fr). Destiné aux enfants, ce magazine fondé par Dominique Cronier (ex-enseignante) a vocation à réapprendre à « regarder, respirer, écouter, et ressentir » pour être davantage en symbiose avec l’environnement et accéder à un véritable bien-être. PLUM est un irrégulomadaire (8,30 €/numéro) qui paraît toujours le jour de la pleine lune, pour vous inviter à découvrir des articles, documentaires, interviews et jeux, en rapport avec les quatre éléments : eau, air, terre, et feu.

 

Eléonore Solé pour l’Association OZE

www.linkedin.com/in/eleonore-sole/

Pour ne plus rien manquer sur
l'éducation positive
Inscrivez gratuitement votre adresse e-mail dans notre liste VIP 
et recevez tout de suite votre ebook gratuit !
Recevoir mon ebook gratuit et vos dernières nouvelles
Non, merci
close-link

Pin It on Pinterest

Share This