9 astuces pour plus de complicité frères / soeurs

Il n’est pas rare d’observer une certaine compétition entre les enfants d’une même famille et cela rend difficile toute forme de complicité, soit la participation d’un enfant à l’action d’un autre. C’est pourtant en apprenant les uns des autres que l’on est capable de s’ouvrir au monde.

  1. Encourager chaque enfant

La compétition peut provenir d’une volonté de reconnaissance ou d’un désir d’ascendance sur les autres. La jalousie à l’inverse, peut être développée à la suite d’une blessure ou simplement par un sentiment d’infériorité par rapport aux autres. D’où l’importance pour chaque enfant d’être encouragé et valorisé pour ses qualités, ses efforts et ses progrès. La complicité viendra ensuite lorsque chaque enfant aura conscience de sa propre valeur.

  1. Veiller à respecter leurs limites

Inscrire ses enfants à la même équipe de sport ou la même activité artistique peut être facteur de rapprochement entre eux. Cependant, il est important de ne pas multiplier les activités communes pour laisser plus de liberté et d’indépendance à chacun. Il faut aussi veiller à ne pas forcer les relations entre eux car chaque enfant a son propre développement. Certains peuvent même avoir besoin de plus de temps que les autres pour établir un climat de confiance et trouver leur place. La complicité se crée entre enfants épanouis et trouve sa place.

  1. Ne pas surprotéger ses enfants et leur donner des responsabilités

complicitéLaisser ses enfants faire leurs propres découvertes en forêt ou les laisser monter à un grand arbre requiert une certaine confiance des parents ainsi qu’une bonne supervision à distance ! Mais les enfants ont besoin de sentir qu’ils ont une certaine liberté et ils pourront s’aider mutuellement à escalader. De même, donner des responsabilités aux enfants les valorise à leurs propres yeux et leur permet d’apprécier les qualités des autres.

  1. Les faire participer à des activités de groupe

Un enfant a besoin de se mesurer au monde qui lui parait immense. La fratrie lui offre déjà cette possibilité. Mais l’enfant a aussi besoin de faire ses propres choix et expériences en dehors de la famille, développant ainsi ses propres repères dans son monde. Ils reviendront grandis de leur expérience pour partager avec leurs frères et sœurs ce qu’ils auront eux-mêmes appris. Ce partage d’expériences est une très belle source de complicité.

  1. Voyager en famille

De même, partir en voyage à l’étranger en famille permet aux enfants de découvrir de nouvelles cultures et de se sentir étranger. Ce sont des expériences qui rapprochent les frères et sœurs entre eux et créent des souvenirs marquants.

  1. Programmer une soirée par semaine en famille

Confisquer tout objet électronique et organiser une soirée de jeux de société ensemble, c’est une occasion pour les enfants de se mesurer aux adultes et de passer du temps ensemble en développant esprit d’équipe et stratégie.

  1. La musique : chanter ensemble crée de la complicité

Que ce soit pour un évènement particulier, lors d’un trajet en voiture ou pendant un service comme la vaisselle, entonner un chant détend et permet à chacun de s’exprimer musicalement. De même l’orchestre ou la participation à un chœur développe une écoute de ce que l’autre produit. Cela apprend à produire ensemble un résultat harmonieux.

  1. Sacraliser le dimanche et faire des activités en plein air

Escalader un arbre, cueillir des fleurs, résoudre des énigmes ensemble ou encore préparer un gâteau pour le goûter si le temps est moins clément. Autant d’activités qui rapprochent les enfants entre eux et leur font faire une vrai pause dans la semaine entre activités et école.

  1. Que les parents puissent aussi prendre des vacances !

Faire garder ses enfants le soir permet aux parents de prendre un peu de temps pour eux et aux enfants d’expérimenter une autre forme d’éducation, celle de la baby-sitter. Celle-ci peut favoriser le rapprochement des enfants qui retrouveront leur parents le lendemain. Et si, discrètement, des règles familiales ne sont pas respectées pendant ces moments-là, vous pouvez être sûr que la complicité grandit !

Clotilde DELORME pour l’Association Oze

Pour ne plus rien manquer sur
l'éducation positive
Inscrivez gratuitement votre adresse e-mail dans notre liste VIP 
et recevez tout de suite votre ebook gratuit !
Recevoir mon ebook gratuit et vos dernières nouvelles
Non, merci
close-link
Nullam risus. luctus ut diam accumsan Donec ultricies non sed Aenean

Pin It on Pinterest

Share This