Environnement : j’aide mon enfant à adopter des gestes éco-responsables au quotidien

Nous vivons dans l’ère du changement et notre environnement est le premier à en être impacté. Face au réchauffement climatique à la perte de biodiversité et à bien d’autres risques, la conscience écologique semble s’éveiller, nous obligeant à modifier plus ou moins radicalement nos modes de vies. Tout du moins, c’est ce que certains d’entre nous s’efforcent de faire, en commençant par le BA-BA : apprendre à nos enfants, citoyens de demain, qu’il est important d’adopter dès maintenant des gestes éco-responsables. Pour quelles raisons ? Quelles en sont les avantages ? Et comment pratiquer ces gestes dits « éco-responsables » ?

Expliquer aux enfants les ravages du réchauffement climatique sur l’environnement

Nous assistons chaque année à davantage d’épisodes de dérèglement climatique. Ce qui était autrefois inhabituel, devient fréquent. C’est le cas des tempêtes, inondations, montées des eaux, incendies… En cause : le réchauffement climatique lié aux gaz à effet de serre. Afin de contrer cela, la COP21 a abouti en 2015 aux Accords de Paris. Ces Accords engagent tous les pays du monde à maintenir le réchauffement sous la barre des 2° d’ici à 2100, au risque de voir les dommages s’aggraver inexorablement.

Le réchauffement climatique, ainsi que la diminution des espaces vitaux et les pollutions entraînent la disparition des espèces. Certaines zones humides deviennent plus sèches, les températures plus chaudes, les pluies plus rares… Entraînant soit la migration des espèces soit leur mort. 50% des espèces sont menacées de disparition d’ici 2080. C’est le cas des walabies, tortues marines, pandas géants, éléphants d’Afrique, lémuriens, lycaons… et des nombreux insectes, poissons, coraux… Il faut sensibiliser les enfants sur ces disparitions.

Le réchauffement climatique entraîne le retour de maladies disparues ainsi que la propagation d’épidémies, pouvant toucher toutes espèces vivantes. Le choléra, par exemple, est une maladie qui se développe en milieux sec et insalubre. La maladie de lyme est une maladie infectieuse causée par les tiques qui se déplacent vers les pays qui se réchauffent. Le moustique tigre, présent sur les terres d’Afrique et porteur de maladies transmissibles comme la dengue, le chikungunya, la fièvre jaune… se déplace également vers le nord et conquiert de nouvelles terres comme la France.

Stop à la surconsommation

L’être humain est en quête de sens dans sa vie, dans son travail. Il a envie de renouer avec de vraies valeurs. Une véritable remise en question du système économique actuel augmente régulièrement. On observe un bon nombre de personnes sujettes aux burn-out, dépressions, stress, anxiété… D’après les neurologues, tous ces troubles cognitifs et/ou psychiatriques de plus en plus nombreux seraient aussi le résultat de pollutions et de perturbations dans notre environnement.

Depuis l’avènement des nouvelles technologies, nos vies et nos espaces de vie n’ont cessé d’être surchargés et de s’accélérer au rythme effréné de la surconsommation. Acheter, encore et toujours plus : tel était le leitmotiv. Répondre à des besoins compulsifs : telle est la promesse de journée spéciale comme celle du « Black Friday », véritable source de pollution pour la planète. Face au réchauffement climatique, il est grand temps d’agir. Bien que la conscience écologique se soit éveillée, notamment en raison des nombreuses catastrophes naturelles qui ont eu lieu ces dernières années, il reste encore des progrès à faire. Certaines personnes ne savent pas par où commencer. Comment agir individuellement ?

Cessons d’accumuler.

Avec les progrès technologiques, nous avons cherché à gagner du temps en équipant nos foyers d’objets toujours plus sophistiqués et autonomes : aspirateur, frigo ou autre montre connectée… Bon nombre de ces «gadgets», intégrant bien souvent des mécanismes d’obsolescence programmée, ne seront pas réparés, faute de temps. Ils seront plutôt remplacés par d’autres objets toujours plus «tendance».

Cessons de gaspiller.

Qu’il s’agisse de l’alimentation, de l’eau ou de l’électricité, nous n’avons pas toujours conscience de nos gestes qui ont un impact direct sur les ressources de la planète. Au travail par exemple : demandons-nous « ai-je vraiment besoin d’imprimer cela ? ». A la maison : « Est-il nécessaire de laisser couler l’eau pendant que je me lave les dents ou les cheveux ? ». D’autres gestes comme éteindre la lumière quand on quitte une pièce ou débrancher les appareils connectés la nuit s’avèrent très utiles pour limiter le gaspillage.

Cessons de polluer.

On pourrait penser qu’avec l’arrivée d’internet, le fait de privilégier les achats à distance allait participer à la préservation de l’environnement. Bien au contraire ! Internet reste une des sources principales de pollution numérique. Quand on conserve un message sur sa messagerie en ligne, chaque élément gardé se retrouve stocké dans ce que l’on appelle le « cloud ». Résultat : dix grammes de CO2 par an pour chaque message. L’ONU met en garde quant à la quantité d’e-déchets qui a augmenté de 63% entre 2010 et 2015. Et depuis le phénomène s’accélère.

Adopter les gestes « éco-responsables » pour protéger l’environnement

Pour rappel, adopter des gestes éco-responsables signifie être en accord avec la nature et l’environnement au maximum. Nous allons voir par quelques exemples et à travers différentes thématiques comment, moi, parent, je peux aider mon enfant à atteindre cet objectif.

Déchets et Ressources
  • Les déchets : apprenez à votre enfant à ne pas générer trop de déchet. Le meilleur déchet reste celui qu’on ne produit pas ! Pour cela, limitez les emballages, privilégiez le vrac… Apprenez lui à trier les déchets : compost pour des déchets organiques, poubelle jaune pour les cartons et autres emballages en plastique et le reste dans la poubelle verte.
  • Eau/Electricité : apprenez lui à éteindre les lumières en sortant d’une pièce, à ne pas laisser l’eau couler lorsqu’il se lave les dents, à ne pas prendre trop de bains… et à ne pas avoir besoin de sèche-linge.
Achats et besoins
  • Textiles/Jouets : stop aux achats compulsifs ! Apprenez à consommer intelligemment. L’achat neuf génère beaucoup trop de déchets. Privilégier l’achat d’occasion, c’est plus économique et écologique. Ne jetez pas non plus ce qui ne sert plus. Apprenez à votre enfant à trier et à donner ou échanger ses vêtements ou ses jouets. Revendre sur un vide grenier par exemple peut aussi être un bon plan pour se faire un peu d’argent de poche !
  • Livres/Jeux : là aussi, oubliez la fnac et compagnie (sauf si vous souhaitez accumuler tout un stock de livres chez vous!) Si vous avez la chance d’avoir comme moi une médiathèque/ludothèque pas loin de chez vous, foncez-y pour dénicher votre livre préféré que vous pourrez relire à maintes reprises. Et mis à part l’abonnement, ça ne coûte rien, c’est l’avantage ! Pour les enfants, on peut également passer un bon moment en famille en jouant à des jeux de société ou emprunter des DVD. 
  • Anniversaires/Noel… : éviter les emballages neufs. Utilisez plutôt des emballages recyclés comme de vieux journaux, des publicités, du tissu…
  • Supprimez la vaisselle en plastique jetable, limitez les jouets neufs en plastique
  • Privilégiez la décoration maison (DIY) et les cadeaux immatériels comme les places de cinéma, spectacle, abonnement à un magazine…
environnementAlimentation et Loisirs
  • Alimentation : apprenez à votre enfant à manger de tout et surtout de saison ! De préférence des produits frais/ en vrac et consommer local. Limiter les produits industriels comme les gâteaux ou les pâtes à tartiner. La plupart des produits restent consommables au-delà de la date limite indiquée sur l’emballage. Privilégiez la cuisine ou la pâtisserie « home made » avec votre enfant. C’est plus fun, ça constitue de bons souvenirs et c’est meilleur pour la santé ! 
  • Mode de déplacement : privilégiez vos déplacements à pied quand c’est possible ou à vélo, trottinette… Mettez-vous au covoiturage en présence de votre enfant.
  • Jardinage : apprenez à vos enfants à rester au contact de la nature : faire pousser des graines, faire du compost, donner à manger aux oiseaux… C’est ludique et ça limite le temps passé devant les écrans !

 

Emilie MIDROUET pour l’Association Oze

Pour ne plus rien manquer sur
l'éducation positive
Inscrivez gratuitement votre adresse e-mail dans notre liste VIP 
et recevez tout de suite votre ebook gratuit !
Recevoir mon ebook gratuit et vos dernières nouvelles
Non, merci
close-link

Inscription gratuite

Je veux voir gratuitement 
les 11 webconférences exclusives !
Fermeture des inscriptions dans :
Voir les webconférences
close-link

Pin It on Pinterest

Share This