La famille recomposée : nouveaux repères

© Chany167 - Fotolia.com

© Chany167 – Fotolia.com

Aujourd’hui, les divorces et les recompositions familiales sont en passe de se banaliser. La « famille recomposée » n’est pas à la mode ; elle fait partie du paysage quotidien d’un grand nombre d’entre nous. Et les enfants dans tout ça ? Même si l’enfant n’apprécie pas le renouveau amoureux de ses parents, il faut savoir que celui-ci peut être bénéfique pour lui et pour son équilibre.

Le repositionnement familial

Pour garantir un climat serein à votre nouvelle famille, il est indispensable que chacun reconnaisse la légitimité de chaque membre à être à la place qui est la sienne et à jouer son rôle. Il faut savoir respecter les prérogatives des autres et connaître les limites de son propre pouvoir. Il faut également organiser les lieux de vie commune et bien définir et délimiter des espaces privés et des espaces communs. L’aspect spatial a son importance dans la définition des territoires respectifs.

Bien poser l’interdit de l’inceste

Il ne faut pas minimiser le phénomène et ses conséquences dévastatrices, c’est pourquoi il faut poser l’interdit d’une manière très ferme et très explicite. On ne peut pas avoir de geste déplacé, des attitudes équivoques et encore moins de relation amoureuse avec un beau-père, une belle-mère, un beau-fils, une belle-fille, un demi-frère, une demi-sœur. Il faut réhabiliter la pudeur intra-familiale, fermer les portes à clé, éviter la nudité et même les exhibitions de sous-vêtements.

Ni voyeurisme, ni exhibitionnisme, ni intrusion dans l’intimité de l’autre ne sont possibles dans un climat où la pudeur est autorisée, respectée et encouragée.

Les conflits de loyauté

Les divorces, brouilles et recompositions familiales créent d’énormes conflits de loyauté. Ainsi, les enfants se retrouvent bloqués dans des situations inextricables lorsque l’amour qu’il porte à l’un fait injure à l’autre. Pour les enfants, les conflits de loyauté s’installent au niveau des deux parents, puis entre les parents et les beaux-parents (comment ne pas s’attacher à cette belle-mère drôle gaie et sympa qui rend papa heureux ?) et éventuellement même, entre fratrie et demi-frères (la petite demi-sœur est si mignonne, tellement plus agréable que ce vrai grand frère bagarreur !)

Les conflits de loyauté se traduisent essentiellement par de la culpabilité. Il est alors indispensable que les adultes mettent de côté leurs querelles, leur souffrance et délivrent les enfants de ces conflits de loyauté.

Dans les familles recomposées, on peut ne pas s’aimer, mais on est obligés de se respecter. Chaque parent doit admettre le droit de son conjoint à refaire sa vie et demander à l’enfant de respecter ce beau-père ou cette belle-mère. Inversement, l’amour peut naître et l’enfant ne pourra pas l’empêcher de s’installer. C’est pourquoi les enfants ont besoin de votre permission d’aimer le nouveau conjoint de votre ex pour ne pas culpabiliser de s’y attacher.

Présenter son nouveau partenaire à ses enfants

Il est évident que les enfants ont le doit d’être ménagés et qu’il ne faut présenter trop tôt, ni trop brutalement, votre nouvel(le) ami(e). Il est important d’attendre d’avoir bien établi les bases physiques de leur nouvelle vie : lieu de vie stable, mode de garde défini et nouveaux rythmes assimilés. Puis, lorsque vous êtes sûr(e) de vos sentiments, présentez progressivement votre ami(e) à vos enfants.

Procédez par étapes pour apprivoiser vos enfants avec douceur. Commencez par des rencontres en lieux neutres avec des activités communes. Dites longtemps « ami(e) » avant de dire « amoureux(se) ».

En revanche, quand votre décision sera prise, ne laissez pas les enfants avoir leur mot à dire sur votre vie amoureuse, ne leur demandez pas leur avis et encore moins leur approbation. Rappelez-vous qu’il ne faut surtout pas alimenter le fantasme de toute-puissance enfantine !

Les rapports entre les beaux-parents et les enfants

Quand votre conjoint s’installe dans votre foyer, son rôle a besoin d’être défini pour éviter les confusions. Tout manque de respect à son égard est inacceptable. Puis, à partir du moment où votre conjoint va vivre aux côté de vos enfants, il va devenir une figure parentale, mais son autorité ne sera légitime qu’avec votre délégation explicite.

 

Les recompositions familiales vont se multiplier dans les années à venir, ce qui va encore complexifier les situations : en cas de nouveau divorce, comment gérer la séparation avec les enfants de l’autre quand on s’y est attaché et qu’on n’a aucun droit légal sur eux ? etc. Il faut être très attentif aux affects des enfants et les respecter, faute de quoi ils auront de plus en plus peur de s’attacher aux gens.

Les positions rigides ne fonctionnent plus. Pour gérer ces situations nouvelles, il faudra apprendre à écouter, comprendre, discuter, débattre, parlementer, négocier, concéder.

Source : Du divorce à la famille recomposée – Cristel Petitcollin

 

Sandra MULLER, pour l’association Oze

www.oze-coaching.fr

www.art-de-vivre-en-famille.fr

Pour ne plus rien manquer sur
l'éducation positive
Inscrivez gratuitement votre adresse e-mail dans notre liste VIP 
et recevez tout de suite votre ebook gratuit !
Recevoir mon ebook gratuit et vos dernières nouvelles
Non, merci
close-link

Pin It on Pinterest

Share This