Nos enfants tous intelligents

Vous êtes-vous déjà sous-estimé enfant (ou même adulte !) parce que vos performances en mathématiques laissaient à désirer, et que la littérature vous laissait perplexe ? Ces deux types d’intelligences sont en effet les plus glorifiés par l’école, et ceux qui n’y trouvent pas leur compte n’ont plus qu’à rester au banc des attentes de la société. Les tests de QI, largement basés sur l’intelligence logico-mathématique, ont encore entériné cette idée selon laquelle l’intelligence est entièrement dépendante de la capacité à manipuler les chiffres. En réaction à cette méthode du quotient intellectuel, Howard Gardner expose sa théorie des intelligences multiples dans un ouvrage du même nom, dès 1983 : zoom sur une théorie pas bête du tout !

  • Une histoire de l’intelligence

C’est en 1905 que le test de QI que nous connaissons est proposé par le psychologue Alfred Binet avec l’aide du psychiatre Théodore Simon, et doit au départ servir à dépister les élèves qui pourraient rencontrer des difficultés au cours de leur scolarité. Une échelle métrique de l’intelligence est née. Mais son problème est qu’elle s’intéresse uniquement à l’intelligence logique-mathématique et langagière. Tout un pan des capacités humaines est ainsi ignoré : sensibilité artistique, esprit classificateur, personnalité sportive… autant de profils qui nous entourent au quotidien, réussissent leur vie professionnelle, s’épanouissent justement pour ce qu’ils ont su reconnaître en eux-mêmes de positif.

Enfants intelligents oze coaching

Nos enfants tous intelligents © mik38 – Fotolia.com

Ce que souhaite donc l’auteur de Frames of Mind : the Theory of Multiple Intelligence, c’est que ces capacités soient reconnues, notamment par l’école, ce qui permettrait d’encourager leur développement. Howard Gardner est professeur de psychologie à l’université de Harvard, également spécialisé en cognition et en éducation. Au départ, il remarque que les personnes dont une partie du cerveau a été affecté par une maladie ou un traumatisme gardent cependant des capacités cognitives qui font appel à d’autres aires cérébrales. Ses observations le mènent à penser que chacun de nous possède un certain nombre de différentes capacités, plus ou moins présentes et plus ou moins développées en nous.

Cette théorie a le mérite de prendre en considération les diverses manières dont un individu est au monde, prend contact avec lui. Par ailleurs, en amenant les éducateurs à se focaliser sur le développement de l’enfant selon ses capacités propres et non plus en fonction d’une norme sociale, on peut penser que cette théorie pourrait permettre aux enfants de retrouver confiance en eux, voire d’améliorer leurs résultats grâce à la reconnaissance qu’on leur accorde en soulignant leurs points forts.

  • Les types d’intelligence selon Howard Gardner

Voyons ici les huit types d’intelligences que Gardner présente dans sa théorie. A savoir qu’une neuvième est en discussion ; néanmoins les intelligences retenues doivent répondre à un certains nombre de critères établies par le psychologue.

Intelligence logico-mathématique : c’est la capacité à manipuler les chiffres et à produire un raisonnement logique. Ce type de personne est capable d’abstraction.

Intelligence linguistique : Elle permet de saisir les structures langagières, et trouve un grand intérêt dans l’agencement des sons, des mots, leurs fonctions et leur sens, ainsi que dans leur manipulation.

Intelligence musicale : Elle permet de saisir les rythmes, la musicalité, de retenir et de produire des structures musicales.

Intelligence visuelle / spatiale : C’est la capacité à saisir correctement le monde et de s’en faire une bonne idée au plan spatial. A partir de cette réalité, la personne peut penser en images.

Intelligence kinesthésique : elle permet une bonne coordination des mouvements, une communication basée sur le langage corporel, et un usage adroit des objets.

Intelligence naturaliste : Ce type d’intelligence utilise la classification, l’identification et met en lien les différents éléments de la nature.

Intelligence interpersonnelle : ce genre d’individu parvient à comprendre autrui, à décrypter ses humeurs et à réagir en conséquence. Il est sociable et apprécie le travail en groupe.

Intelligence intra-personnelle : c’est la capacité à tourné son regard vers soi-même. Ce genre d’individu est porté à l’introspection et se connaît par conséquent très bien, notamment dans ses points forts et ses points faibles.

Munis de cette grille de lecture, apprenons à identifier ces différents types d’intelligence chez nos enfants et encourageons-les là où ils montrent les meilleures capacités. Ils y gagneront en confiance en eux et pourront alors s’attaquer à faire grandir ensuite d’autres pans de leur personnalité en partant d’un socle solide et rassurant.

YR, pour l’association Oze-Coaching

https://educationpositive-oze.fr

www.art-de-vivre-en-famille.fr

Pour ne plus rien manquer sur
l'éducation positive
Inscrivez gratuitement votre adresse e-mail dans notre liste VIP 
et recevez tout de suite votre ebook gratuit !
Recevoir mon ebook gratuit et vos dernières nouvelles
Non, merci
close-link

Pin It on Pinterest

Share This