L’équilibre émotionnel pendant la grossesse

L’équilibre émotionnel pendant la grossesse : un gage pour l’épanouissement futur de l’enfant

C’est durant la période intra-utérine que se construisent les toutes premières empreintes qui influenceront l’équilibre affectif de l’enfant, sa confiance, son élan de vie et la qualité de sa relation avec ses parents. Le livre de Sophie Metthey – Vivre et transmettre le meilleur pendant sa grossesse – est riche en témoignages et conseils pratiques. Il nous propose des pistes de réflexion pour se relier au cœur et à l’âme de son enfant en portant une attention particulière sur l’équilibre émotionnel de la maman.

Les émotions : un pont qui relie solidement maman et enfant

Sophie Metthey, maître praticien en hypnose ericksonnienne s’est aperçue qu’une grande partie des peurs et du sentiment de non reconnaissance dont souffraient beaucoup de ses patients semblaient associés à ce passage de la vie intra utérine et de la naissance. Il semble que le fœtus enregistre le vécu et les émotions de ses parents comme une bande magnétique et qu”il ressente ce qui l’entoure de manière intense et émotionnelle, sans avoir la possibilité de le mettre en perspective.

Ce n’est pas tant les événements en eux-mêmes qui paraissent importants mais davantage la façon dont leurs parents les avaient vécus et ressentis, leur équilibre émotionnel. Plus que les faits, ce sont les interprétations et les conclusions que nous en tirons qui nous influencent le plus profondément.

Mais tout est réversible. Quoiqu’il ait vécu, l’être humain possède suffisamment de puissance pour tout transformer.

La mère transmet en permanence à son enfant ce qu’elle est, ce qu’elle vit et tout ce qu’elle ressent : ses stress comme ses joies. En veillant à notre équilibre émotionnel, nous pouvons favoriser chez notre enfant sa santé, sa sécurité affective, son intelligence et offrir une base solide au développement de tous ses potentiels.

équilibre émotionnel

Quelques clés pour améliorer son équilibre émotionnel

  • la grossesse : un temps pour cultiver l’amour de soi

L’amour de soi n’est pas une forme d’acceptation complaisante de nos défauts, de nos peurs ou de nos exigences mais une reconnaissance des qualités spécifiques que nous portons. La règle d’or est de se traiter comme vous aimeriez que les autres vous traitent et de ne pas hésiter dans la journée à s’accorder une petite pause pour se demander : “quelle est l’action que je peux poser pour me faire du bien?” Autre question que la femme enceinte peut se poser pour veiller à son équilibre émotionnel : “qu’est-ce que je peux faire pour apporter davantage de joie dans ma vie dès à présent? » Savoir ainsi prendre soin de soi de façon autonome nous prépare à devenir une mère qui ne sera pas trop exigeante ou envahissante.

  • S’alléger pendant que son ventre s’arrondit

Choisir de donner la vie peut ainsi nous amener à rechoisir notre vie et la grossesse peut devenir un moment de réévaluation de chaque aspect de notre existence : les habitudes, les jugements que nous choisissons de nourrir, les relations que nous choisissons de cultiver, les comportements qui peuvent nourrir les conflits ou les tensions. Ce tri passe par l’identification et la remise en cause de certaines croyances. La grossesse nous offre également l’occasion de nous libérer de nos poids familiaux et de déterminer ce que l’on souhaite transmettre de son héritage familial. Vivre sereinement sa grossesse passe aussi pour certaines par la pacification des chocs émotionnels passés, notamment en cas d’avortement ou de fausse couche.

  • Profiter des neuf mois de grossesse pour grandir en même temps que son bébé

Ce peut être un temps d’éveil intérieur intense nous permettant de nous reconnecter à notre pouvoir créateur et à la sagesse intuitive de notre esprit et de notre corps. Créer la vie nous rappelle notamment le pouvoir de créer notre vie.

  • Mieux gérer ses états émotionnels pendant la grossesse

Pendant la grossesse toutes les émotions sont intensifiées. L’hyperémotivité ou l’anxiété sont fréquemment au rendez-vous. La grossesse peut ramener à la surface des émotions oubliées, elle peut faire émerger des émotions profondes, enfouies depuis l’enfance.

Face à toutes ces émotions, la future maman a surtout besoin d’écoute, de compréhension et de soutien. Il n’est pas forcément évident de se voir passer du fou rire aux pleurs pour parfois une broutille. Si l’entourage n’est pas en mesure de la soutenir, des professionnels peuvent prendre le relais et apporter une oreille attentive pour que la grossesse soit mieux vécue.

Plus que des envahisseurs ou des entraves, nos émotions sont de précieux indicateurs de nos sources de déséquilibre. Ces difficultés sont porteuses d’un message, d’un enseignement pour nous. Elles nous guident à rencontrer nos blessures qui ont à être éclairées pour pouvoir se dissoudre. Voilà pourquoi la future maman doit laisser circuler ses émotions sans culpabiliser.

  • Faire face positivement aux difficultés

Traverser des moments difficiles fait aussi partie de la vie. Ce qui fait la différence, c’est de savoir que nous avons en nous les ressources nécessaires pour les dépasser et de les mobiliser pour retrouver notre équilibre. Dans les moments difficiles nous devons simplement rassurer notre bébé en lui disant que cela ne le concerne pas ou en lui expliquant la situation. Malgré les tempêtes, la mère doit lui montrer avant tout qu’elle est là et qu’il est donc en sécurité.

 

Attitudes et outils permettant de vivre le meilleur pendant sa grossesse

Sophie Metthey nous offre quelques clés pour permettre aux parents d’aider leur enfant en gestation à vivre le mieux possible la période fondamentale de sa vie in utero et de sa naissance. En voici une liste non exhaustive :

  • vivre l’instant présent
  • être à l’écoute de soi
  • êre à l’écoute de ses rêves
  • éviter de se comparer
  • tenir un journal intime
  • se libérer de ses émotions répétitives et submergeantes
  • utiliser la visualisation pour canaliser et orienter notre énergie vers ce que nous souhaitons réellement vivre
  • développer des images parentales positives, bienveillantes et soutenantes
  • accepter de ralentir le rythme
  • ne pas négliger le rôle du père, premier « supporter » durant la grossesse
  • manger deux fois mieux et choisir le meilleur
  • suivre une activité physique adaptée et régulière pour mieux récupérer après l’accouchement
  • ne pas mettre sa sexualité entre parenthèse

 

Cette période de grossesse est comme une période initiatique amenant la maman et le papa à renaître de soi-même, à grandir intérieurement en même que le bébé, les allégeant des poids inutiles pour transmettre le meilleur.

Meera ALBRECHT pour l’Association Oze

https://educationpositive-oze.fr

www.art-de-vivre-en-famille.fr

Pour ne plus rien manquer sur
l'éducation positive
Inscrivez gratuitement votre adresse e-mail dans notre liste VIP 
et recevez tout de suite votre ebook gratuit !
Recevoir mon ebook gratuit et vos dernières nouvelles
Non, merci
close-link

Inscription gratuite

Je veux voir gratuitement 
les 11 webconférences exclusives !
Fermeture des inscriptions dans :
Voir les webconférences
close-link

Pin It on Pinterest

Share This