Comment rassurer un jeune enfant précoce en 6e ?

Quelques jours après la Rentrée, il n’est pas rare que l’appréhension se mêle à l’enthousiasme de nos ex-(petits) écoliers… Qui plus est, lorsqu’ils sont devenus collégiens… avec une ou plusieurs années d’avance ! Tel est le cas de mon fils qui est un enfant précoce.

Au sentiment premier de soulagement se superposent alors interrogations (nombreuses) et angoisses (souvent vives). Comment rassurer nos « zèbres », les rendre confiants et sereins pour le grand jour ?

Maman d’un élève précoce entré en 6ème avec 2 ans d’avance, j’ai pensé qu’au-delà des conseils et astuces glanés çà et là, l’expérience primait. Aussi, je vous propose aujourd’hui  de « vivre » la Rentrée dernière de mon fils, interviewé pour l’occasion.

Anticiper les réactions de votre « loulou » pour mieux y répondre le cas échéant, le comprendre, lui apporter efficacement soutien et réconfort… Voire lui proposer de lire lui-même le témoignage qui suit… Nul doute que vous saurez en faire bon usage. Alors, bonne lecture !

Bonjour Néo, la Rentrée approche à grands pas… dans quel état d’esprit es-tu ?

Serein, même si… je resterais bien encore un peu en vacances (rires).

Te souviens-tu de la Rentrée dernière ?

Oui, j’étais à la fois très content, impatient et inquiet

Pourquoi inquiet ?

Je craignais d’être moqué à cause de mon âge (NDLR 9 ans) et rejeté parce que j’avais sauté 2 classes. J’angoissais à l’idée que les autres élèves l’apprennent…

Et ???

Naturellement, mes camarades en ont rapidement été informés… par les professeurs, certains élèves de mon ancienne école… et finalement, tout s’est très bien passé. Je me suis fait plus de copains encore qu’en CM1 (NDLR Néo ayant sauté le CM2). J’ai même été élu délégué de ma classe !

Qu’en as-tu déduit ?

Que mes inquiétudes étaient vaines, qu’il était totalement illusoire et inutile de penser cacher mon âge, que je n’étais pas arrivé là par hasard et que je méritais ma place en 6ème autant que les autres.

Si tu devais conseiller un enfant précoce dans le même cas que toi cette année, que lui dirais-tu ?

Si tu tiens à ce que ton année se passe bien, tout ira bien. Il te suffit de… rester toi-même !

Respire profondément si tu te sens submergé, rappelle-toi : « on se met vite dans le bain ».

Prends le temps d’organiser ton bureau, ton casier, ta trousse… Cela t’évitera de te sentir perdu et applique-toi dès le début à soigner la présentation de tes cahiers : ça donne vraiment plus envie de les ouvrir !

Face à une difficulté, parles-en à tes parents (ou une autre personne de confiance) : ils sauront te soutenir et te guider. Et surtout, ne baisse pas les bras : c’est parfois en tombant qu’on apprend à marcher. Il faut juste l’accepter – tout ne peut être inné -, faire preuve de volonté et croire en ses capacités.

 

Belle année à tous !

 

 

Magalie et Néo ROCHER pour l’Association OZE

Pour ne plus rien manquer sur
l'éducation positive
Inscrivez gratuitement votre adresse e-mail dans notre liste VIP 
et recevez tout de suite votre ebook gratuit !
Recevoir mon ebook gratuit et vos dernières nouvelles
Non, merci
close-link

Pin It on Pinterest

Share This