Le casse-tête du petit-déjeuner pour les enfants

Quand on s’intéresse à la nutrition, donner à manger à notre enfant pour le petit-déjeuner peut vite devenir un casse-tête ! Entre les aliments sains nutritionnellement, les aliments disponibles en grandes surfaces, les désirs de notre enfant, les faux conseils des publicités et du marketing, il y a un monde. Voire un gouffre, un abysse, une galaxie, un univers, une dimension parallèle… Essayer de tout concilier peut devenir un enfer.

J’ai écrit cet article après avoir visionné cette vidéo. Comme dans 90% des cas, on nous alerte sur des sujets. Mais on ne nous donne pas de véritables bonnes solutions. Alors j’ai voulu aller plus loin pour vous apporter une solution. C’est la mienne, elle vaut ce qu’elle vaut…

La vidéo s’intéresse plus particulièrement au sucre. Sachez qu’il va devenir dans les prochaines années l’ennemi public numéro 1 tant il est mauvais pour notre santé. [Si vous désirez que j’approfondisse le sujet et vous dire pourquoi le sucre est si mauvais, dites-le-moi en commentaire, je me ferai un plaisir de vous en dire plus dans un article complet !] Ici on parle plus spécifiquement du petit-déjeuner. Une vraie bombe de sucres dans la tradition française puisque nous petit-déjeunons principalement sucré. Et la vidéo analyse un détail essentiel de ce repas : les poudres chocolatées que l’on met dans le lait. Et là, est-ce vraiment une surprise de constater à quel point elles sont remplies, bourrées, saturées de sucres !

 

Les étiquettes alimentaires et le sucre

Comme d’habitude, pour bien choisir, il faut lire les étiquettes. Mais le problème c’est qu’on ne comprend rien à tous ces noms barbares ! Alors on commence en douceur, comme ici on s’intéresse au sucre. Voilà les différentes appellations du sucre sur les étiquettes alimentaires, tout ça c’est du pareil au même, c’est du sucre :

“sirop de glucose, extrait de malt, amidon modifié, dextrine, dextrane, maltodextrine, diastase, malt diastasique, dextrine de maïs, maltose, lactose, dextrose, fructose, saccharose, galactose, isoglucose, glucose, isomalt (édulcorant), isomaltulose hydrogéné (édulcorant), lactitol (édulcorant), mannitol (édulcorant), sirop de glucose-fructose, sirop de fructose, sirop de maïs, sirop de canne, sirop de canne à sucre évaporé, sirop de malt, sirop de riz, sirop de sucre inverti, sirop de sorgho, sirop d’érable, sirop de caroube, sirop de datte, sirop d’agave, sirop d’amidon, sirop de sorbitol (édulcorant), sirop de polyglycitol (édulcorant), jus de canne, jus de canne déshydraté, cristaux de jus de canne, acésulfame de potassium / acésulfame K / E950 (édulcorant), agave, aspartame (édulcorant), cassonade, concentré de jus de fruit, mélasse, miel, néotame (édulcorant), saccharine (édulcorant), saccharose, sorbitol (édulcorant), sucralose (édulcorant), sucre de Turbinado (édulcorant), sucre inverti, xylitol (édulcorant), xylose…”

Oh là là mais cette liste est interminaaaaaaaaaaable… Voilà pourquoi le sucre devient un problème ! Il est partout et on ne le reconnait même plus !

L’autre information essentielle de cette video est à quel point il est important de résister aux sirènes du marketing qui promettent du fer, du magnésium et autres vitamines bonnes pour la santé. La journaliste nous apprend que ces suppléments ne sont en fait PAS assimilables par nos organismes ! Donc totalement inutile d’en manger… Ce n’est que du marketing ! Donc soyons plus intelligents que les industriels qui veulent à tout prix nous vendre leurs produits.

 

petit-déjeuner

 

Alors c’est quoi un bon petit-déjeuner ?

Voici le petit-déjeuner que j’ai choisi de donner à mon fils à partir de ses 3 ans :

  • Du pain COMPLET avec un peu de beurreComplet pour éviter les sucres rapides. Car oui le pain blanc est bourré de sucres.
  • Un fruit. Du sucre certes, mais naturel, non raffiné et surtout non ajouté artificiellement. Les fruits contiennent aussi des fibres et ça c’est bon pour la santé ! C’est souvent une banane car il adore ça.
  • Une boisson pour se réhydrater. L’idéal serait une tisane mais bon, pour les enfants ce n’est pas le plus plébiscité. Alors du lait… D’abord on commence par dire bye bye aux produits laitiers pas bons du tout pour la santé. J’ai remplacé par du lait végétal. Là aussi pour le choisir, il faut regarder les étiquettes. Car les industriels rajoutent du sucre. J’ai personnellement choisi un lait végétal sans sucres ajoutés avec une demi-cuillère de chocolat en poudre Poulain Grand Arôme (celui qui est présenté dans le livre à la fin de la vidéo). Tout en sachant que ce choix n’est pas l’idéal, pour moi il est le « moins pire ».

Attention aux jus de fruits vendus dans le commerce. Ils sont inutiles d’un point de vue nutritionnel car ils ne contiennent pas de vitamines. Et surtout, ils sont bourrés de sucre. Si vous voulez donner un jus de fruit à votre enfant, pressez-le vous-même. Voilà pourquoi je n’en donne pas à mon fils. Car je n’ai pas le temps de le faire et de laver la machine avant de partir à l’école…

 

Un juste milieu pour le bien-être de mon enfant

Tous les aliments qui composent ce petit-déjeuner ne sont que mes choix, qui correspondent à ma façon de vivre. Mais aussi aux désirs de mon enfant et aux recherches que j’ai pu effectuer. Je ne prétends pas en aucun cas détenir LA vérité suprême.

À noter aussi je respecte la faim de mon enfant. S’il ne veut pas manger, je ne le force pas.

Je tiens aussi à préciser que je ne suis pas une espèce de sainte ou de tyran de la diététique. Et que je donne aussi à mon fils des gâteaux. Mais je le fais en conscience, je sais que cet aliment n’est pas idéal pour sa santé. Je le sais, et c’est ça le plus important.

 

Quel petit-déjeuner avez-vous choisi pour votre enfant ? Est-ce que ce choix est OK pour vous ou cherchez-vous des alternatives plus saines ?

Si ce genre d’articles que je veux à la fois informatif (je vous alerte) et pratique (je vous donne une solution concrète) vous plait, dites-le-moi en commentaire.

Si vous avez trouvé cet article intéressant, partagez-le à vos amies. Je sais que c’est un sujet sur lequel beaucoup de mamans se cassent les dents. Alors je désire les aider du mieux que je peux ! Merci d’avance pour elles.

Source : ces articles m’ont aidée à établir la liste des appellations du sucre sur les étiquettes. Merci aux auteures : Déceler le sucre : lire les étiquettes produit et Les autres noms du sucre

 

                Sarah ROUYER pour l’Association OZE

Pour ne plus rien manquer sur
l'éducation positive
Inscrivez gratuitement votre adresse e-mail dans notre liste VIP 
et recevez tout de suite votre ebook gratuit !
Recevoir mon ebook gratuit et vos dernières nouvelles
Non, merci
close-link
libero ut Phasellus nunc ipsum commodo pulvinar

Pin It on Pinterest

Share This