Comment bien préparer l’arrivée d’un bébé au sein du berceau familial ?

L’arrivée d’un nouveau-né est toujours une révolution au sein du berceau familial. Cela entraine beaucoup de joie et d’enthousiasme. Elle peut néanmoins créer un stress, une agitation du côté des parents et de la rivalité pour l’aîné.

Une petite sœur ? Ou un petit frère ?
Alors pas de panique ! Un événement comme celui-ci se prépare et cela permet de mieux l’appréhender.

 

Le berceau familial ?

Il représente pour le bébé un cercle restreint de personnes qui ont un lien de parenté avec lui.

C’est le nourrisson qui bouleverse l’ordre établi de la tribu, en transformant le couple conjugal en parents, en bousculant la fratrie et en créant des grands-parents.

Le nouveau-né va donc créer son identité au sein de ce cercle. Les relations fraternelles ont de puissants impacts pour la construction de celle-ci.

 

L’annonce de la naissance, plus compliqué pour l’aîné ?

Annoncer la naissance de l’enfant est en général facile pour l’entourage adulte. Ils sont très enthousiastes d’avoir un bébé en plus à chouchouter. Toutefois, cela s’annonce plus complexe pour les grands frères et sœurs.

D’une part, leur âge est important. Un enfant de 11 ans sera en effet plus en âge de comprendre qu’un enfant de 2 ans.

  • Expliquez-lui la situation avec vos mots en douceur ou illustrez-la pour les plus petits, en montrant des photos d’eux bébés par exemple.
  • Répondez à toutes ses questions, à cet âge-là on en pose beaucoup !

En général, plus les enfants sont en âge rapproché, plus la rivalité peut être grande.

Alors, même si l’aîné est déjà grand, il peut quand même éprouver une jalousie dès lors qu’il ne sera plus le seul enfant. Il devra partager à présent, pas que ses jouets, mais l’attention de ses parents également !

Cela sera une première responsabilité pour lui, puisqu’il va être placé dans la famille en tant qu’aîné.

 

berceau familial

 

Après l’heureux événement, comment gérer au quotidien?

Il est sûr que dans les premières semaines et même les premiers mois, les parents sont surbookés.

Il faut communiquer avec l’ainé au maximum, même si l’attention sera plus tournée vers le nouveau-né. Afin qu’il ne se sente pas abandonné. Tentez de partager les tâches au maximum, pour que son papa ou sa maman soit présent. Dès que bébé dort, par exemple, faites une activité ensemble.

C’est aussi un moment opportun pour lui faire comprendre qu’il a des responsabilités et qu’il devient grand. Valorisez-le ! Essayez de le faire participer à la vie du nourrisson, en lui confiant des petites tâches pour qu’il se sente impliqué et entouré au sein du berceau familial.

 

Rivalité rimera avec fraternité ?

De la même façon, la venue du bébé est vue par le cadet comme une menace, un intrus. Ce qui est tout à fait normal au début, même si la rivalité peut se déclencher plus tard.

Ecoutez-le et comprenez-le, montrez-lui que votre amour pour lui est toujours là. L’amour des parents se multiplie et renforce les liens de la famille. Il a besoin de sentir que vous êtes toujours présent.

Cette expérience ne peut être évitée, puisque la jalousie est le processus par lequel l’enfant apprend, en se comparant, à se différencier de ses frères et sœurs pour devenir lui-même et s’épanouir au sein du berceau familial.

 

Joséphine CHEREAU pour l’Association Oze

Pour ne plus rien manquer sur
l'éducation positive
Inscrivez gratuitement votre adresse e-mail dans notre liste VIP 
et recevez tout de suite votre ebook gratuit !
Recevoir mon ebook gratuit et vos dernières nouvelles
Non, merci
close-link
ut ut commodo porta. mattis mattis elementum libero. sit dolor ipsum ut

Pin It on Pinterest

Share This