Comment aider son enfant à surmonter les difficultés de la séparation ?

Aujourd’hui la séparation n’a plus rien d’exceptionnelle. De plus en plus de couples se séparent et le nombre de divorces a augmenté ces dernières années.
Alors comment faire face à ce bouleversement qui est pour la plupart du temps inattendu. Comment accompagner au mieux son enfant durant cette étape délicate ?

Pour un enfant, la séparation de ses parents est toujours un choc émotionnel. Il éprouve alors des difficultés à faire face à ce bouleversement.
Chacun, petit ou grand réagit à sa façon et il n’existe malheureusement pas de solution miracle. Mais vous pouvez agir et aider votre enfant de différentes manières.

séparation

Partie I : Comment préparer l’annonce de cette séparation?

Il est important dès cette première phase de se mettre à la place de son enfant. De son côté, la séparation va entraîner un grand chamboulement dans son monde intérieur. Il faut alors voir à travers les yeux de votre enfant pour l’aider à traverser cette tempête d’émotions et à restaurer une confiance et une sécurité envers lui même.

Si vous avez décidé de rompre, il est primordial de l’informer directement et de faire attention à la manière dont vous allez lui dire.

Des études ont démontré que lorsque les parents annoncent directement leur décision de rompre d’une manière appropriée et en leur donnant une explication compréhensible et adaptée, cela facilite ensuite leur rétablissement. Or, selon certaines études, de nombreux parents ne prennent pas cette peine.
En effet cette annonce de séparation est une étape très difficile, d’autant plus pour l’enfant. Il faut tout de même l’affronter pour protéger vos enfants de la douleur qui suivra.

Partie 2 : Les conseils pour l’ annonce de la séparation

Préparez vous émotionnellement à l’annonce. Vous pouvez vous confier à une personne proche en qui vous avez confiance. Cela vous permettra de vivre les émotions les plus difficiles et d’être plus calme pour l’annoncer à votre enfant.

Formulez l’annonce ensemble et ne vous jetez pas mutuellement la pierre.

Si vous avez plusieurs enfants, informez les tous en même temps. Tenez aussi compte de l’âge et du développement de votre enfant.

Dites à votre enfant qu’il n’est nullement responsable de cette séparation et qu’il ne peut rien y changer.
Ainsi, dites lui que vous continuerez tous les deux à vous occuper de lui.

Impliquez votre enfant dans la planification concrète de la suite des événements. Tenez aussi compte de son souhait tout en lui indiquant clairement que la responsabilité finale vous revient en tant que parents.

Acceptez les réactions de votre enfant et permettez lui d’en parler à d’autres personnes.

Soyez ouvert à la conversation. Même si vous êtes en période de chagrin et de deuil, il ne faut pas mélanger ses émotions et les vôtres. Évitez de trop vous reposer sur lui pendant cette période. Soyez d’avantage à son écoute.

Partie 3 : Le deuil et la période de guérison.

Après l’annonce de la séparation, l’enfant ressent un traumatisme. La séparation signifie pour lui la perte de l’unité familiale et nécessite de restaurer la sécurité et la confiance.

Ne jamais perdre de vue son enfant ! Dans cette deuxième phase, il est primordial d’être à l’écoute de ses enfants en évitant de les impliquer dans les conflits, mais surtout en ayant à l’esprit que cette période de deuil peut prendre plusieurs années.

Durant cette période, les parents doivent être à disposition de leur enfants, comme une sorte de recevable émotionnel.

Vous devez l’observer et lui offrir la possibilité de s’exprimer. Il se peut qu’après cette annonce l’enfant ne laisse rien transparaître avant d’exprimer ultérieurement ses émotions. Préparez vous aussi à ce que votre relation avec lui change durant la séparation. Il va réaliser que ses parents n’ont pas la solution à tous les problèmes et que la vie est imprévisible, suscitant en lui de l’inquiétude, de la confusion et de l’incertitude. La rupture des parents remet également en cause le droit de l’existence de l’enfant. Il se demande s’il a encore une raison d’être maintenant que ses parents ne sont plus ensemble.

Conclusion

Si vous avez des difficultés a gérer cette période vous pouvez vous faire aider par vos proches. Ils peuvent être une source de soutien pour vous. Aussi, vous pouvez vous faire accompagner par des professionnels qui eux auront un regard extérieur et objectif de la situation.

Cependant même si cette période est difficile à passer et qu’elle peut être plus dure selon l’évolution votre enfant, il est important qu’il vive ce choc émotionnel pour pouvoir faire le deuil et ensuite guérir.
Même si la séparation de ses parents le marque à vie, l’enfant doit le vivre pleinement et être soutenu pour ne pas renier ses émotions et ses sensations.
De ce fait, s’il est écouté, épaulé, et qu’il n’est pas impliqué dans les conflits de couple, il pourra alors se reconstruire et vivre sa vie d’adulte pleinement en toute confiance.

Joséphine CHEREAU pour l’association Oze

Pour ne plus rien manquer sur
l'éducation positive
Inscrivez gratuitement votre adresse e-mail dans notre liste VIP 
et recevez tout de suite votre ebook gratuit !
Recevoir mon ebook gratuit et vos dernières nouvelles
Non, merci
close-link
pulvinar dolor justo eget quis nunc ut facilisis dictum

Pin It on Pinterest

Share This