La routine a du bon – Essayez-la !

La routine peut avoir du bon!

Quand on parle de routine, une sensation désagréable se fait sentir. Nous pourrions penser qu’il s’agit d’une mauvaise chose. Et pourtant! La routine est recommandée, voire essentielle dans un domaine : chez les enfants. En quoi la routine apporte-t-elle de la bienveillance chez nos tout petits? Petit point sur tous ses bienfaits.

Les routiniers sont en sécurité

Tout comme vous empruntez le chemin pour aller au travail confiant, les enfants arpentent leur quotidien. Si chaque jour vous changez de direction, vous serez tout le temps en alerte. Pour les petits c’est la même chose. Plus vous allez sécuriser leur journée avec des routines, plus ils se sentiront sûrs d’eux.

C’est le premier bénéfice, et pas des moindres. Grandir est un apprentissage constant qui passe principalement par l’erreur. Offrir un maximum d’expériences gratifiantes où l’enfant réussit et se sent à la hauteur est primordial. Nous n’avons pas toujours l’opportunité de lui en offrir, sauf avec des routines. Tous les jours il prendra confiance, parce qu’il saura ce qu’il doit faire. De plus, la répétition des gestes forcera son endurance, sa rigueur, et son sentiment d’épanouissement. C’est une garantie de sécurisation émotionnelle que de lui mettre en place des routines quotidiennes.

Faites grandir son cerveau

Votre enfant va répéter chaque jour les mêmes actes au même moment. D’un point de vue cognitif, il va devoir se servir de sa mémoire pour se souvenir de ce qu’il doit faire. Il va également travailler sur la mémoire procédurale en affinant de plus en plus ses gestes (brossage de dents, petit déjeuner, s’habiller, etc.). Vous allez aussi lui transmettre l’importance de prendre du temps pour soi et son bien-être.

L’évolution des étapes se doit d’être individuelle. C’est à vous de voir où en est votre enfant dans cette compréhension et d’adapter ses routines. Il n’en a pas ? Aucun problème, vous pouvez commencer à en mettre une simple en place et l’adapter au fur et à mesure.

Grâce aux routines, vous pouvez développer sa réflexion en lui demandant de faire des choix. « Quelle paire de chaussures faut-il mettre quand il fait chaud ? » Ces questions anodines lui permettent d’une part de se définir une identité en se demandant ce que lui souhaite. D’autre part, de créer le questionnement en lui et l’autonomie, pour trouver des réponses. Cette étape est importante pour permettre à votre enfant d’avoir une réflexion propre et ne pas se laisser embrigader plus tard.

Une routine, quand? Comment?

La première étape de la mise en place d’une routine est de définir le moment. Tout va dépendre de votre mode de vie à vous et votre enfant. Une routine pour le matin et le soir sont préconisées. La première pour préparer le corps et le mental au réveil et la seconde pour l’endormissement.

  • Faites simple. Mettre en place une routine de 1h quand votre enfant n’en a pas l’habitude risque de le décourager. Commencez par lui demander de se laver le visage quand il se lève, et de se mettre en pyjama quand il rentre. À chaque réussite d’étape, ajoutez-en une nouvelle. 
  • Construisez-la ensemble. Votre enfant préfère déjeuner et s’habiller ensuite ? Respectez son choix, ainsi il sera serein et apprendra plus facilement ses routines.
  • Évoluez les routines. Lorsque vous enfant se déshabille tout seul pour aller à la douche, vous pouvez ajouter l’action « mettre les vêtements dans la machine ». Faites évoluer les routines en fonction de l’apprentissage. Attendez que l’action soit bien acquise, comme un réflexe. 
  • Souvenez-vous que ce sont des enfants. Mettre ses chaussures, se laver les dents, sont des actes simples pour un adulte, pas forcément pour eux. Prévoyez le temps nécessaire à votre enfant pour qu’il ne soit pas stressé ou découragé.
  • Soyez fun! Il y a plein de façons différentes d’afficher une routine : des dessins, des pictogrammes, en coloriant l’horloge, etc. Demandez à votre enfant ce qu’il préfère et faites-en un moment de complicité.

La FAQ des routines :

routineEt en vacances? 

Les routines s’adaptent et perdurent. Ainsi votre enfant apprendra l’adaptabilité et se sentira toujours en sécurité même dans un lieu inconnu. 

En cas de garde alternée? 

Il est préférable qu’elles soient similaires chez chaque parent. Surtout quand l’enfant vit une situation de séparation et de changement important. Les repères apportés par les routines seront une bouffée d’oxygène… à condition que ce soient les mêmes. Discutez-en entre vous, définissez les grandes lignes entre parents. En cas de communication difficile, parlez-en avec l’enfant en lui demandant comment il fait chez l’autre, et adaptez-vous au mieux.

Si l’enfant ne veut pas faire la routine?

Vérifiez qu’il n’y ait pas un manque d’implication. A-t-il décidé lui-même de l’ordre des actes ? Lui avez-vous expliqué pourquoi ce serait bénéfique ? Le félicitez-vous assez souvent ? 

Lorsque les enfants ne sont pas habitués, ils peuvent voir la routine comme une contrainte. Expliquez-lui que le temps gagné grâce à celle-ci permettra d’aller au parc le samedi suivant, ou de passer plus de temps pour jouer avec Papa ou Maman, etc. Montrez-lui les avantages, gratifiez-le dès que la routine est faite. 

Si l’enfant n’y arrive pas?

Reprenez votre routine, est-elle assez courte ? Est-elle à la portée de l’enfant ? Quelles sont les étapes qui ne fonctionnent pas ? Est-ce un problème de temps ?

Une fois l’analyse effectuée, reprenez votre routine et adaptez-la. Souvenez-vous qu’il faut progresser par petites étapes. Félicitez un maximum et augmentez la « difficulté » dès que l’action est bien consolidée.

Harmony Delail pour l’association Oze.
www.dev-and-co.com

Pour ne plus rien manquer sur
l'éducation positive
Inscrivez gratuitement votre adresse e-mail dans notre liste VIP 
et recevez tout de suite votre ebook gratuit !
Recevoir mon ebook gratuit et vos dernières nouvelles
Non, merci
close-link
porta. vulputate, efficitur. velit, eget mi, leo. Phasellus eleifend tempus dictum elit.

Pin It on Pinterest

Share This